Un défi démographique énorme pour la Chine et l'Europe

Depuis un certain temps, on parle de transition démographique, mais il est probable que nous ne soyons toujours pas pleinement conscients de ce qui nous attend. L'activité économique d'un pays est essentiellement déterminée par le nombre de personnes qui travaillent et par la production moyenne par personne (la productivité).

Pour ce premier facteur en particulier, l'économie mondiale va connaître un changement énorme au cours des 25 prochaines années. La population en âge de travailler, c'est-à-dire les personnes qui, en théorie, peuvent travailler, continue d'augmenter au niveau mondial, mais derrière ce chiffre global se cachent de grandes variations régionales.

Diminution du potentiel de travail

En Chine et au Japon, la population en âge de travailler diminuera respectivement de 22 % et 26 % d'ici 2050. Et en Europe, une baisse d'environ 20 % est également attendue, tant en Europe centrale et orientale qu'en Europe de l'Ouest. L'Italie est en tête avec une diminution de 28 %. Sans compensation par une accélération significative de la croissance de la productivité, cela impliquerait une baisse de l'activité économique d'un cinquième à un quart. Une décroissance en pratique, donc. Cela mettrait l'État-providence sous une forte pression et signifierait, entre autres, que la dette publique actuelle deviendrait insoutenable. Cette dynamique démographique met également en perspective les récits apocalyptiques sur l'intelligence artificielle. La crainte que l'IA et les robots prennent bientôt tous nos emplois et provoquent un chômage de masse est infondée. Au contraire, nous aurons grandement besoin de ce type d'innovations pour réaliser le boost de productivité nécessaire pour maintenir notre niveau de vie.

Augmentation des flux migratoires

Face à la population en âge de travailler en diminution en Europe et dans certaines parties de l'Asie, le reste du monde connaîtra une augmentation. Les États-Unis resteront plus ou moins stables, mais c'est surtout l'Afrique qui se démarque. Là, la population potentiellement active doublera d'ici 2050. Cela implique un important potentiel économique, mais comporte également de grands risques. En Afrique et au Moyen-Orient, la population totale augmentera d'un milliard au cours des 25 prochaines années. Cela pourrait provoquer des troubles sociaux et signifie très probablement que les flux migratoires vers l'Ouest ne font que commencer. En théorie, une certaine coordination devrait être possible, mais en pratique, il semble que nous ne soyons politiquement pas du tout prêts aujourd'hui.

La bonus démographique devient un frein en Chine et en Europe

La démographie a toujours été un facteur important pour la dynamique économique, mais au cours des dernières décennies, elle a surtout joué un rôle positif. Au cours du prochain quart de siècle, ce scénario changera complètement en Europe et en Chine. La démographie agira plutôt comme un frein à l'activité économique dans les années à venir. Cela signifie que l'accent devra être mis encore davantage sur la productivité.

Mots clés

Articles recommandés

Rôle moteur de l'UE en matière d'intelligence artificielle sûre et digne de confiance

Pour une industrie zéro net : ce qu'il faut savoir sur le réglement européen qui vient d'être définitivement adopté !

Union européenne de la santé: plus solide et mieux préparée pour l'avenir. Explications.