Comment choisir sa voiture de société en 2024 en Belgique : suivez le guide!

La sélection d'une voiture de société en 2024 en Belgique est un exercice qui nécessite une réflexion approfondie, surtout avec l'introduction de nouvelles réglementations fiscales. En réponse aux préoccupations environnementales croissantes, la Belgique a révisé sa politique fiscale concernant les voitures de société pour encourager l'utilisation de véhicules plus écologiques. Ce changement vise à réduire les émissions de CO2 et à promouvoir une mobilité durable.

Dans ce contexte, choisir le bon véhicule peut avoir un impact significatif sur vos avantages fiscaux.

Nouvelles réglementations fiscales : ce que vous devez savoir

À partir de juillet 2023, la Belgique a introduit des ajustements majeurs dans la fiscalité des voitures de société :

  • Limitation de la déductibilité fiscale pour les véhicules à essence ou diesel.
  • Augmentation de la cotisation de solidarité pour tous les types de véhicules.
  • Élimination progressive de l'avantage fiscal pour les véhicules non électriques, atteignant une déductibilité nulle en 2028.

Avantages des véhicules électriques

Les véhicules électriques bénéficient d'une déductibilité fiscale à 100 % jusqu'en 2026, soulignant l'incitation à passer à des options plus vertes. Après 2026, la déductibilité pour les nouveaux véhicules électriques commandés commencera à diminuer.

Année de revenus
Pourcentage de déduction
2026
100 %
2027
95 %
2028
90 %
2029
82,5 %
2030
75 %
2031
67,5 %


Calcul de l'avantage imposable

L'avantage imposable est un élément crucial dans le choix d'une voiture de société. Il est calculé sur la base de la valeur catalogue du véhicule, ajustée selon son taux d'amortissement et son taux d'émission CO2. Un plancher est fixé pour l'avantage imposable, garantissant un minimum imposable chaque année.

L'ATN est déterminé comme suit :

  • (valeur catalogue × coefficient de vétusté) x 4 % × 6/7
  • ou le coefficient de vétusté diminue la valeur avec le temps :
    • de 13 à 24 mois = 94 % ;
    • de 25 à 36 mois = 88 % ;
    • de 37 à 48 mois = 82 % ;
    • de 49 à 60 mois = 76 % ;
    • à partir de 61 mois = 70 %.

Les voitures électriques n’émettant pas de CO2 , on en calcule l’ATN en tenant compte du pourcentage CO2 forfaitaire minimum de 4 %

Exemple comparatif

Prenons l'exemple de deux voitures de société potentielles en 2024 : une voiture électrique et une voiture diesel.

  • Voiture électrique :
    • Valeur catalogue : 50 000 €
    • Avantage imposable : calculé sur un taux forfaitaire CO2 de 4 % (en réalité 3,43 %, puisque la formule le réduit à 6/7 × 4 %), soit un ATN de 1 600 € minimum.
    • Déduction fiscale : 100 % des coûts jusqu'en 2026.
  • Voiture diesel :​
    • Valeur catalogue : 50 000 €
    • Avantage imposable : calculé selon le taux d'émission CO2, supérieur à celui de l'électrique, entraînant un ATN plus élevé.
    • Déduction fiscale : Diminue progressivement, atteignant 0 % en 2028.

Conseils pour choisir votre voiture de société en 2024

  1. Priorisez les véhicules électriques ou hybrides rechargeables : Ces options offrent non seulement des avantages fiscaux significatifs mais contribuent également à la protection de l'environnement.
  2. Évaluez l'impact à long terme : Considérez les implications fiscales futures, en particulier la déduction fiscale qui diminuera pour les véhicules électriques commandés après 2026.
  3. Calculez l'avantage imposable : Utilisez les formules fournies pour estimer l'avantage imposable et comprendre l'impact sur votre situation fiscale personnelle.

Le choix d'une voiture de société en 2024 est influencé par de nouvelles considérations fiscales et environnementales. Les incitations favorisent clairement les véhicules électriques et hybrides rechargeables, alignant les intérêts financiers personnels et les objectifs écologiques nationaux. En prenant une décision éclairée, vous pouvez optimiser vos avantages fiscaux tout en contribuant à une mobilité plus durable en Belgique.

Mots clés

Articles recommandés