Intelligence artificielle : la Commission ouvre l'accès aux supercalculateurs de l'UE

Ce 16 novembre 2023, la Commission et l'entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (EC EuroHPC) se sont engagées à ouvrir l'accès aux ressources de supercalcul de classe mondiale de l'UE aux jeunes entreprises européennes (IA), aux PME et à la communauté de l'IA, et à élargir cet accès, dans le cadre de l'initiative AI Start Up de l'UE.


Contexte - aspects factuels

L'accès à des supercalculateurs de classe mondiale est essentiel pour soutenir le développement et l'évolutivité des modèles d'IA, car ils permettent d'accélérer l'entraînement et les essais en matière d'IA, en réduisant le temps de formation, qui passe de plusieurs mois ou années à quelques semaines.

Dans son discours sur l'état de l'Union de 2023, la présidente von der Leyen a insisté sur la nécessité de tirer parti de l'avance de l'Europe dans le calcul à haute performance. Elle a ainsi annoncé une nouvelle initiative visant à ouvrir les ordinateurs à haute performance de l'Europe aux jeunes entreprises de l'IA pour leur permettre de former leurs modèles, stimulant ainsi l'innovation dans le domaine de l'IA.​

Cette déclaration s'inscrit dans le contexte de la quatrième assemblée de l'Alliance pour l'IA organisée à Madrid et fait suite à une annonce faite par la présidente von der Leyen dans son discours sur l'état de l'Union de 2023. Les acteurs européens de l'IA et du calcul à haute performance (CHP) coopéreront étroitement pour stimuler l'innovation radicale et renforcer la compétitivité de l'écosystème industriel européen de l'IA. Cela accélérera le développement de l'IA et donnera à l'Union européenne une place de chef de file concurrentiel au niveau mondial.

L'Union européenne se situe actuellement à la pointe du calcul à haute performance dans le monde.

Trois des supercalculateurs de l'UE sont de rang mondial (LEONARDO, LUMI et MareNostrume5), grâce aux efforts de l'entreprise commune EuroHPC. Avec l'extension prochaine des capacités de l'entreprise commune EuroHPC aux performances exaflopiques et post-exaflopiques, grâce au supercalculateur exaflopique JUPITER et à celui du consortium JULES VERNES, encore plus puissants pour travailler avec les modèles d'AI, les ressources de supercalcul européennes joueront un rôle central dans la création et la formation de modèles de fondation IA de grande envergure

Prochaines étapes

Les États participant à l'entreprise commune EuroHPC, avec le soutien de la Commission européenne, accéléreront les efforts de recherche, de développement, de démonstration et de déploiement liés à l'infrastructure européenne de calcul à haute performance. Cet engagement vise à contribuer à l'objectif général de l'Union consistant à créer un écosystème mondial de l'IA digne de confiance et responsable. Concrètement cela se traduira par:

  • Le lancement du Grand Défi IA: Ce concours, lancé aujourd'hui, est le fruit d'une collaboration menée par le projet AI-BOOST financé par l'UE, l'accès aux supercalculateurs étant facilité par l'entreprise commune EuroHPC. Il encourage une large participation des jeunes entreprises européennes ayant une expérience des modèles d'IA à grande échelle. Les lauréats devront rendre publics les modèles développés soit dans le cadre d'une licence open source à des fins non commerciales soit en publiant les résultats de leurs recherches. Ce défi permettra de sélectionner jusqu'à quatre jeunes entreprises européennes prometteuses dans le domaine de l'IA et de leur donner accès aux installations de supercalcul EuroHPC afin de favoriser le développement de modèles d'IA à grande échelle en Europe. Les lauréats se partageront un prix d'1 million d'euros.
  • L'ouverture des capacités européennes de supercalcul: les jeunes entreprises éthiques et responsables dans le domaine de l'IA se verront offrir un accès qui leur permettra de former efficacement leurs modèles en utilisant des supercalculateurs européens.
  • Des activités et services améliorés: l'entreprise commune EuroHPC fera progresser les activités et les services alimentés par le calcul à haute performance afin de promouvoir une IA digne de confiance en Europe. Ces efforts ont pour but d'accroître l'accessibilité pour les communautés de l'IA et de promouvoir l'utilisation optimale et efficiente des technologies CHP à des fins d'innovation scientifique et industrielle.

En outre, dans le cadre du programme de travail de la Commission pour 2024, nous proposerons des modifications au règlement établissant l'entreprise commune EuroHPC afin de garantir un accès durable et viable aux capacités européennes de supercalculateurs aux jeunes entreprises européennes actives dans le domaine de l'IA.

Pour en savoir plus

Calcul à haute performance - Commission européenne

Entreprise commune pour le calcul à haute performance européen

Une approche européenne de l'intelligence artificielle

Alliance européenne pour l'IA

Mots clés

Articles recommandés

L’enjeu des élections fédérales est le maintien de l’État social

Le patrimoine financier net des ménages belges a augmenté de 62,5 milliards d’euros en 2023

Rendre à la nature plus que ce que nous prenons