Un abonnement STIB à tous les travailleurs bruxellois du secteur non-marchand

Le Gouvernement bruxellois a décidé la gratuité des transports en commun pour près de 20.000 employé.es du secteur de l’économie non-marchande. Une avancée pour les droits des travailleurs et la mobilité verte.

« Passer des applaudissements à des mesures concrètes sur le terrain : c’était l’ambition des accords du non-marchand bruxellois. Aujourd’hui, tou.tes les travailleur.euses du secteur pourront se déplacer gratuitement avec la STIB dans Bruxelles. Une reconnaissance de plus pour ces métiers du care, si essentiels à notre Région », expliquent Barbara Trachte, Alain Maron et Elke Van den Brandt, respectivement Ministre-Présidente de la Cocof, Ministre de la Santé et de l’Action sociale et Ministre de la Mobilité.

Mesure concrète issue des accords non-marchands

En décembre 2021, la Région Bruxelles-Capitale établissait un accord non-marchand historique, pour la période 2021-2024, avec des budgets conséquents. 57 millions d’euros étaient prévus pour renforcer ces métiers essentiels, les revaloriser et les accompagner dans la transition.

Une nouvelle étape de cet accord est désormais franchie, avec la gratuité des transports en commun accordée à tou.tes les travailleur.euses du secteur.

Pour rappel, le secteur non-marchand couvre les métiers du social, de la santé, de l’aide aux personnes, de l’associatif et du « care » en général.

Passer des applaudissements à l’amélioration des conditions de travail

Cette mesure historique permettra ainsi à près de 20.000 travailleur.euses d’être remboursé.es à 100% de leurs déplacements via la STIB. Elle sera effective dès la rentrée prochaine.

La mesure est basculante à plusieurs égards. Elle encourage la mobilité douce et à la transition, elle soulage le portefeuille des travailleur.euses et elle renforce l’attractivité du secteur non-marchand.

Le budget total de la mesure est estimé à 5,5 millions EUR, dont 4.41 millions d’EUR/annuels injectés par les pouvoirs publics en complément des moyens déjà subventionnés au titre de frais de déplacement STIB.

Cette mesure s’ajoute aux autres déjà mises en œuvre dans les accords du non-marchand: augmentation salariale, renforcement des maisons médicales en assistant.es sociaux, campagne de promotion des métiers, accompagnement à la digitalisation des services, initiatives de mutualisations…

Source : Alain Maron & Barbara Trachte, CP, juillet 2023


Mots clés

Articles recommandés

Prévisions économiques du printemps 2024: une expansion progressive dans un contexte de risques géopolitiques élevés

Inflation en hausse : 4.9% en avril contre 3.8% en mars et 3.6% en février

Avril 2024 : 925 faillites