1 collègue sur 3 reste accessible pour les collègues et les clients pendant ses vacances

L'été est le moment idéal pour prendre des congés pour de nombreux collaborateurs. Fait marquant : selon une enquête réalisée par le groupe de services RH Liantis, 31,5 % d'entre eux déclarent rester joignables pour les collègues et les clients durant leurs vacances. 6,7 % disent même continuer à participer à des réunions.

On estime pourtant chez Liantis que la déconnexion est d’une importance capitale.

Vacances = déconnexion ?

En moyenne, les collaborateurs prennent 27,4 jours de congé par an. La majorité (54,4 %) préfèrent prendre plusieurs congés de courte durée tout au long de l'année et un congé plus long (en été). Parmi les personnes qui ont des enfants sous leur toit, ce chiffre atteint – ce qui est logique – 62,5 %. C'est ce que révèle une enquête menée auprès de 1.000 collaborateurs par le groupe de services RH Liantis, en collaboration avec iVOX.

Liantis a également demandé aux personnes interrogées si et comment elles restent (ou non) joignables pour le travail pendant leur période de congé. Et les résultats sont surprenants :

  • 31,5 % restent joignables (par téléphone) pour les collègues ou les clients
  • 18,1 % consultent occasionnellement leurs e-mails ou y répondent
  • 10,2 % restent joignables (par téléphone) pour leur responsable d’équipe
  • 6,7 % continuent à participer à des réunions importantes

Se déconnecter totalement

Les résultats ne surprennent pas Evy Sadicaris, experte de Liantis. « De nombreuses personnes trouvent rassurant de savoir que, s'il se passe vraiment quelque chose au travail, leurs collègues les préviendront, même pendant leurs congés. Mais bien sûr, un congé reste un congé et le but n’est pas de vous faire travailler à ce moment-là. Assister à des réunions n'est donc pas une bonne idée si vous voulez vous déconnecter. Mon principal conseil ? Passez des accords clairs avec votre équipe avant de partir en congé. Par exemple, spécifiez quelles réunions doivent être prises en charge, qui reprend vos tâches en votre absence et, si vous le souhaitez, pour quelles questions exceptionnelles vos collègues peuvent vous appeler. Vous pourrez ainsi partir en vacances l'esprit tranquille. »

Après les vacances...

L'enquête montre que 22,8 % des répondants sont plus stressés que d'habitude à leur retour de vacances. 19,9 % déclarent être aussi stressés à l'avance à l’idée de tout le travail qui s'est accumulé. Enfin, 16,3 % déclarent avoir besoin de plusieurs semaines pour retrouver leur rythme normal.

« Ici encore, une bonne préparation peut faire des miracles. D'une part, vous pouvez demander à vos collègues de prendre en charge certaines tâches urgentes durant votre congé afin d'éviter que toute une pile de travail ne vous attende à votre retour. D'autre part, il est judicieux, peu après votre départ en vacances, de bloquer dans votre agenda une période durant laquelle vous n'aurez pas de réunions. Pendant cette période, vous pourrez gérer votre messagerie et prendre contact avec des collègues et des responsables d’équipe afin d’être informé de ce qui est nécessaire. Que s'est-il passé ? Qu'avez-vous manqué ? Ce n'est qu'à ce moment-là que vous serez à nouveau pleinement opérationnel », dit Evy Sadicaris pour conclure.

Droit à la déconnexion

Last but not least, employeurs, responsables d’équipe et collaborateurs (dans les entreprises de plus de 20 travailleurs) doivent prendre en compte la législation récente sur la déconnexion. « Le droit à la déconnexion est le droit légal d'être hors ligne ou injoignable en dehors des heures de travail. Votre employeur ne peut donc plus vous contacter, sauf en cas de circonstances imprévues ou spécifiques qui ne peuvent attendre. Ces circonstances et conditions pratiques doivent être définies par l'employeur dans une CCT ou dans le règlement du travail. Les directives doivent préciser de façon objective quand l'employeur a ou non le droit de déranger un collaborateur après les heures de travail. Il ne s'agit pas de directives strictes de type "ne pas déranger", mais plutôt d'un cadre pour des modalités de travail flexibles et réalistes. »

Mots clés

Articles recommandés

Mobilité et routes wallonnes : quels chantiers cet été 2024 ?

Davantage d’absence de courte durée durant les mois de vacances scolaires après l'introduction d'une nouvelle règle ​ ​

Report des délais pour les assujettis à la TVA - vacances d’été 2024 : déclarations, relevés et paiements