L’IA n’entraînera certes aucune suppression d’emplois, mais modifiera radicalement le contenu du travail des experts-comptables

Le secteur de la comptabilité est en grande partie favorable à l’essor de l’intelligence artificielle dans ses activités. 68 % des professionnels interrogés voient l’IA comme un atout (majeur). 63 % ne s’attendent à aucune suppression d’emplois due à l’IA. 9 % pensent même qu’elle créera davantage de travail. Près de la moitié (48 %) pensent que l’IA rendra la profession d’expert-comptable plus intéressante.

C’est ce qu’il ressort d’une enquête menée par l’entreprise de services RH Acerta auprès de 130 experts-comptables.


Comment le secteur de la comptabilité perçoit-il l’avènement de l’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle (IA) est partout. En tout cas, on en parle partout. Mais l’IA a-t-elle déjà dépassé le stade de simple sujet de conversation ? Quoi qu’il en soit, 90 % des experts-comptables partenaires interrogés par Acerta déclarent ne pas encore utiliser d’applications ayant recours à l’IA à l’heure actuelle. Ceux qui l’utilisent déjà activement le font principalement pour la communication avec leurs clients et la communication interne : ils demandent à un chatbot (agent conversationnel) d’écrire une lettre ou de générer un compte rendu d’une réunion, par exemple. Néanmoins, le secteur de la comptabilité s’attend à ce l’intelligence artificielle ait un impact bien plus important sur ses activités. Pour en avoir une meilleure idée, l’entreprise de services RH Acerta a posé quelques questions spécifiques à ses experts-comptables partenaires. Leurs réponses se sont majoritairement révélées positives.

L’IA est surtout perçue comme un atout dans le secteur

Deux tiers (68 %), soit une grande majorité, des experts-comptables sondés attendent avec impatience l’avènement de l’intelligence artificielle : 64 % voient l’IA « plutôt comme un atout », et 4 % parlent même d’un « atout majeur ». L’autre tiers, soit 33 %, considère l’avènement de l’intelligence artificielle comme une menace, et 6 % d’entre eux parlent même d’une « menace majeure ».


Illustration 1 : évaluation de l’avènement de l’IA pour et par le secteur de la comptabilité – Enquête d’Acerta menée auprès des experts-comptables partenaires en novembre 2023

Lieven Delzeyne, directeur du département Experts-comptables, explique : « Il est tout à fait normal que le secteur de la comptabilité développe sa propre vision sur l’intelligence artificielle et sur l’impact qu’elle aura sur ses activités. En effet, la comptabilité n’est pas un secteur isolé, elle fait partie d’un écosystème plus large, qui comprend également les entreprises, les banques, les secrétariats sociaux, les services RH… Une collaboration efficace entre ces partenaires constitue à la fois une nécessité et un défi. Pour y parvenir, la consolidation est la clé, et elle passe par la mise en place de systèmes intégrés. L’intelligence artificielle ne fera que rendre ces systèmes encore plus performants. »

La majorité des experts-comptables ne craignent pas une perte d’emplois due à l’IA

Par ailleurs, la plupart des experts-comptables ne craignent pas une perte d’emplois dans le secteur de la comptabilité suite à l’introduction de l’IA. 54 % des partenaires d’Acerta interrogés ne s’attendent pas à ce que l’IA supprime des emplois, 9 % estiment même que des emplois seront créés au fur et à mesure que l’IA se répandra dans le secteur.


Illustration 2 : évaluation de l’impact de l’IA sur le nombre d’emplois dans le secteur de la comptabilité – Enquête d’Acerta menée auprès des experts-comptables partenaires en novembre 2023

Lieven Delzeyne poursuit : « Nombreux sont ceux qui se demandent si la numérisation et l’automatisation n’entraîneront pas une perte d’emplois. Il faut dire que cette question a toujours été sujette à débat, et ce, à chaque étape de l’évolution technologique. Aujourd’hui, une chose est sûre : nous sommes confrontés à une pénurie de main-d’œuvre sur le marché du travail depuis des années, ce qui n’indique certainement pas une perte d’emplois. Nous pouvons nous attendre à ce que l’intelligence artificielle contribue à résoudre ces pénuries plutôt qu’à ce qu’elle menace nos emplois. »

La moitié des experts-comptables s’attendent à ce que l’IA rende leur travail plus intéressant

Le secteur de la comptabilité est également optimiste quant à l’impact de l’IA sur le contenu de la profession d’expert-comptable : près de la moitié (48 %) s’attendent à ce que leur travail devienne plus intéressant lorsque l’IA entrera en jeu, tandis qu’un tiers (35 %) estiment que l’IA n’aura pas d’impact sur le contenu de leur travail. Ceux qui craignent que l’IA ait un impact négatif et rende la profession d’expert-comptable moins intéressante constituent une petite minorité (17 %).


Illustration 3 : évaluation de l’impact de l’IA sur le contenu du travail dans le secteur de la comptabilité – Enquête d’Acerta menée auprès des experts-comptables partenaires en novembre 2023

Lieven Delzeyne conclut : « Le perfectionnement et la reconversion des collaborateurs sont nécessaires dans tous les secteurs, et la comptabilité n’échappe pas à la règle. Si l’intelligence artificielle reprendra certaines tâches, elle offrira aussi de nouvelles opportunités. Qui dit moins de travail répétitif et d’encodage manuel, dit également gain de temps. Ce temps sera le bienvenu, car de plus en plus de clients attendent des experts-comptables qu’ils assument aussi le rôle de coach d’entreprise. Le défi de l’IA consistera principalement à utiliser efficacement les possibilités qu’elle offre au client. Cela nécessitera une certaine expertise, et c’est dans ce sens que la profession d’expert-comptable évoluera sans doute. Nous conseillons déjà à nos chers partenaires experts-comptables d’accueillir le changement à bras ouverts et d’être prêts à apprendre, car c’est ainsi qu’ils pourront continuer à se développer. »


À propos des chiffres

À l’aide d’une vaste enquête menée auprès de ses experts-comptables partenaires en novembre 2023, Acerta avait pour but d’identifier les attentes et la vision de ce groupe-cible spécifique vis-à-vis de l’intelligence artificielle. 134 experts-comptables se sont exprimés sur le sujet, un échantillon considéré comme suffisant pour obtenir une vue représentative de la position du secteur belge de la comptabilité sur l’IA.

Mots clés

Articles recommandés