​Rapport accablant de la Cour des comptes pour le gouvernement Vervoort III

​​​Le rapport du 25 octobre 2023 consacré à l'examen des comptes 2022 de la région de Bruxelles-Capitale est accablant pour le gouvernement régional actuel (Vervoort III).

Pour la troisième (!) année consécutive, la Cour dit en effet ne pas parvenir à obtenir des chiffres fiables de la part de la Région et cite, entre autres choses, les difficultés causées par l'incompatibilité existante entre le système comptable de Bruxelles Fiscalité (i.e. le ministère régional des finances) et la comptabilité générale de la Région.

Cela étant, la Cour des Comptes relève quand même que :

  • L’accroissement de la dette directe (+166 % !) sur la période 2018-2022 résulte principalement des déficits budgétaires successifs de la Région;
  • et que la hausse des dépenses, qui ont progressé de 19,7% entre 2019 et 2022, n'est pas due uniquement aux crises successives. En faisant abstraction des dépenses dédiées à la crise sanitaire, à la relance post-covid, à l'aide à l'Ukraine et à l'inflation, la Cour relève que la croissance des dépenses entre 2019 et 2022 s'élève malgré tout à 12,4% (!).

Les impôts régionaux (3,25 Milliards d'euros) ne financent cependant que 30,7% du budget de la Région (11,3 Milliards), le reste provenant essentiellement de la dotation du gouvernement fédéral (3,53 Milliard d'euros) et ... d'emprunts (1,9 Milliard d'euros) qui augmentent la dette de la Région (source : budget.brussels).

La situation des finances publiques régionales est donc à l'évidence dramatique et les marchés financiers ne vont plus continuer à prêter indéfiniment à la région.

Et comme on ne peut décemment pas augmenter les impôts régionaux de 50% pour combler un déficit chronique de plus ou moins 1,5 Milliard d'euro, il va bien falloir couper - à grands coups de sabre - dans les dépenses ou revoir sensiblement à la hausse la dotation fédérale, ce qui promet alors une belle discussion communautaire (à laquelle il faudrait peut-être se préparer du côté du gouvernement régional, si on ne veut pas que Bruxelles soit à nouveau le dindon de la farce des futures réformes institutionnelles).​​​​

Mots clés

Articles recommandés

Focus sur le rapport d’entreprise 2023 de la BNB

Découvrez les 9 guides pratico-pratiques sur l’exportation !