Bilan de 2021, l'Afrique face à ses recettes fiscales. Quels sont les défis à relever?

En 2021, les recettes fiscales de l'Afrique sont demeurées en dessous de leurs niveaux d'avant la pandémie, tandis que les défis financiers se sont intensifiés. Les statistiques récentes montrent que la situation fiscale de l'Afrique présente des contrastes significatifs par rapport à d'autres régions du monde.

Quel était le ratio moyen impôts/PIB en Afrique en 2021 ?

En 2021, le ratio moyen impôts/PIB de l'Afrique était de 15.6 %, restant stable par rapport à l'année précédente et inférieur à son niveau pré-pandémique.

Comment les ratios impôts/PIB ont-ils évolué dans les pays africains en 2021 ?

Dans 17 des 33 pays couverts par le rapport, les ratios impôts/PIB étaient inférieurs à ceux d'avant la pandémie, soulignant un écart croissant entre l'Afrique et d'autres régions. Entre 2020 et 2021, 20 pays ont augmenté leurs recettes fiscales en pourcentage du PIB, tandis que 13 ont connu une baisse.

Quels sont les défis financiers liés à la pandémie de COVID-19 ?

La pandémie a entraîné une augmentation de l'emprunt et du coût du service de la dette dans de nombreux pays africains. Les coûts croissants de l'alimentation et de l'énergie ont également creusé le déficit de financement nécessaire pour atteindre l'Agenda 2063 et les Objectifs de développement durable en Afrique.

Comment les ratios impôts/PIB de l'Afrique se comparent-ils à d'autres régions du monde ?

En 2021, l'écart entre le ratio moyen impôts/PIB de l'Afrique (15.6 %) et celui de l'Asie et du Pacifique (19.8 %), de l'Amérique latine et des Caraïbes (21.7 %) et de la zone OCDE (34.1 %) s'est creusé. Les régions ALC et Asie-Pacifique ont connu des évolutions contrastées en 2021.

Quels pays africains ont enregistré les ratios impôts/PIB les plus élevés et les plus bas en 2021 ?

En 2021, les ratios variaient de 5.9 % en Guinée équatoriale à 32.5 % en Tunisie. Le Botswana a enregistré la plus forte hausse, tandis que le Tchad a connu la plus forte baisse.

Quelles sont les tendances des recettes fiscales et non fiscales en Afrique en 2021 ?

Les recettes des taxes sur les biens et les services ont augmenté en moyenne de 0.2 % du PIB en 2021, tandis que les recettes de TVA ont progressé de 0.1 point. Les recettes non fiscales ont diminué de 0.3 point en moyenne.

Quelles initiatives ont contribué à cette analyse des recettes publiques en Afrique ?

L'analyse des recettes fiscales en Afrique est une initiative conjointe de la Commission de l'Union africaine (CUA), de l'OCDE et de son Centre de Développement, du Forum sur l'administration fiscale africaine (ATAF), avec le soutien de la Banque africaine de développement et du Cercle de réflexion et d'échange des dirigeants des administrations fiscales.



Les recettes fiscales en Afrique en 2021 reflètent les défis financiers posés par la pandémie de COVID-19 et les variations significatives entre les pays. L'accent sur la gestion fiscale et les réformes sera essentiel pour soutenir la croissance économique durable en Afrique dans les années à venir.

Pour plus de détails et de données par pays, vous pouvez consulter le rapport complet ici.

OCDE/CUA/ATAF (2023), Statistiques des recettes publiques en Afrique 2023, Éditions OCDE, Paris, https://doi.org/10.1787/15bc5bc6-en-fr.



Pour consulter le rapport, les données et les notes par pays, rendez-vous sur https://oe.cd/revstatsafrica.

Mots clés

Articles recommandés

Fête nationale belge : combien de Belges sont potentiellement des non-résidents?

L'impact du changement climatique sur la sécurité sociale : le tour de la question !