Important ralentissement de l’inflation en Belgique en 2023: 2.3% !

En raison de l’impressionnante chute des prix de l’énergie, l'inflation totale a très fortement ralenti en Belgique en 2023. Elle s’est par ailleurs établie à un niveau beaucoup moins élevé que dans les pays voisins. Les prix des produits alimentaires, des services et des biens industriels continuent par contre d’augmenter.

C’est ce qui ressort du Rapport annuel 2023 de l’Observatoire des prix du SPF Economie.

L’inflation totale, mesurée sur la base de l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), s’est établie à 2,3 % en 2023 en Belgique. C’est ce que révèle le Rapport annuel 2023 de l’Observatoire des prix du SPF Economie.


L’inflation totale a amorcé un ralentissement dès le premier trimestre 2023 et a ensuite continuellement baissé, passant de 5,9 % au premier trimestre 2023 à -0,6 % au quatrième trimestre 2023.

L’inflation totale a été beaucoup moins élevée en Belgique que dans les pays voisins, bien qu’elle ait également chuté en Allemagne et aux Pays-Bas. En France, par contre, elle est restée relativement stable. Cette différence au niveau de l'inflation totale s'explique principalement par l'évolution différente des prix de l'énergie dans ces pays.

En Belgique, les prix de l’énergie ont chuté dès le début de l’année 2023 et cette chute des prix s’est intensifiée au fil des trimestres. En moyenne sur l'ensemble de l'année 2023, l'inflation pour les produits énergétiques en Belgique a été de -28,4 %.


En Belgique, les prix de l'énergie avaient fortement augmenté en 2022, enregistrant une inflation record de 57,9 % sur l’année. Cette accélération de l’inflation énergétique était le résultat d’une diminution de l’offre de gaz naturel en raison du conflit russo-ukrainien et des sanctions qui ont suivi contre la Russie. De plus, tous les États membres de l'Union européenne ont acheté simultanément du gaz naturel afin de reconstituer leurs stocks, ce qui a entraîné une forte augmentation de la demande juste avant le début de l'hiver.

En 2023, une combinaison de plusieurs facteurs a influencé à la baisse les prix énergétiques et notamment celle du gaz et de l’électricité. Les prix de gros sur les marchés des matières premières énergétiques ont chuté à la suite, entre autres, de la baisse de la demande résultant de conditions climatiques clémentes, d’efforts d’économie d’énergie et du ralentissement de l’économie chinoise.

Néanmoins, les prix du gaz et de l’électricité restent toujours supérieurs à leurs niveaux de prix d’avant les tensions entre l’Ukraine et la Russie.


Dans les pays voisins, l’inflation de l’énergie a également diminué en 2023 et particulièrement aux Pays-Bas, où la baisse des prix sur un an pour l’énergie a atteint -23,7 %, soit une chute un peu moins forte qu’en Belgique (-28,4 %). En Allemagne et en France, l’inflation énergétique a ralenti par rapport à 2022, mais elle reste positive avec un niveau de respectivement 5,1 % et 5,7 %.

Cette progression plus rapide, à la hausse comme à la baisse, des prix de l’énergie en Belgique par rapport à la France et l’Allemagne, s’explique surtout par une organisation de marché différente. En Belgique, le marché de l’énergie est plus libéralisé, avec une part plus importante des contrats à prix variables pour l’électricité et le gaz, entraînant par conséquent une plus forte répercussion des prix de gros de l’énergie sur les prix à la consommation dans notre pays, tant à la hausse qu’à la baisse. En Allemagne, le marché de l'énergie est moins libéralisé et les consommateurs bénéficient par ailleurs de prix fixes sur un an négociés par leur municipalité En France, c’est l’application de prix réglementés et d’un bouclier tarifaire qui expliquent l’évolution des prix du gaz et de l’électricité.

Inflation de l’alimentation, des services et des produits industriels légèrement supérieure en Belgique par rapport aux pays voisins

Dans les autres groupes de produits, l’inflation a fortement augmenté et a atteint des valeurs historiquement élevées en 2023. Pour les produits alimentaires, l’inflation a augmenté pour atteindre 12,7 % en moyenne en 2023. Jamais auparavant l’inflation des produits alimentaires n’avait été aussi élevée.

L’inflation des produits alimentaires a atteint un pic de 16,9 % au premier trimestre. À partir du deuxième trimestre 2023, l’inflation des produits alimentaires ne cesse de diminuer pour atteindre 8,3 % au quatrième trimestre. Les prix à la consommation des produits alimentaires transformés ont beaucoup augmenté à partir de la fin 2021, à la suite de la forte hausse du cours des matières premières agricoles. Avec le recul de ces cours des matières premières en 2022, le niveau des prix à la consommation s’est stabilisé à partir de mars-avril 2023, à l’instar des prix de la production dans l’industrie alimentaire.

Chez nos principaux voisins, l'inflation des produits alimentaires a également atteint des niveaux historiquement élevés en 2023, mais légèrement inférieure à celle observée en Belgique.

L'inflation des services a fortement augmenté en Belgique et dans les pays voisins en 2023. En Belgique elle a atteint 6,3 %. Cette inflation plus élevée en Belgique est principalement due aux secteurs tels que la restauration, le logement et les services hospitaliers.

Quant à la forte inflation des biens industriels en 2023, elle est due à la forte hausse des prix des importations et des matières premières, qui a été répercutée avec retard sur les prix à la consommation. Par ailleurs, les contraintes d'approvisionnement ont été éliminées et le ralentissement de l'économie mondiale, en particulier en Chine, a réduit le niveau d'augmentation des prix des biens industriels au cours de l'année 2023. L’inflation des biens industriels a également continué à augmenter dans les pays voisins en 2023.

Plus d'info ?

Analyse des prix : 2023 ICN Rapport annuel

Source : SPF Economie, Observatoire des Prix

Mots clés

Articles recommandés

Focus sur le rapport d’entreprise 2023 de la BNB

Questions et réponses sur la directive révisée sur la performance énergétique des bâtiments (DPEB)