Etude

Métiers en pénurie et fonctions critiques en 2022 : les comptables et experts-comptables y sont bien répertoriés par le FOREM.

Publiée par le Forem, la nouvelle liste des métiers en tension de recrutement que vous pouvez découvrir en annexe ou consultez plus en détail sur leur site comprend cette année 141 fonctions, soit 15 de plus par rapport à la liste de 2021.

Elle regroupe désormais 52 fonctions critiques, (les employeurs éprouvent des difficultés de recrutement : problème de qualification, expérience nécessaire, maitrise des langues, conditions de travail, etc.), et 89 métiers en pénurie de main-d'œuvre (manque quantitatifs de candidats).

Autre enseignement, pour 37 de ces métiers, 30% des travailleurs ont passé la cinquantaine, ce qui signifie que la pénurie pourrait s'accroître dans les années à venir !

Depuis le début de l’année, 40 % des postes ayant fait l’objet d’une annonce sur le site du Forem concernent des fonctions critiques et des métiers en pénurie.

Une quinzaine de fonctions identifiées comme critiques l’année passée ont quitté la liste (inspecteur de police, assistant commercial, conseiller en prévention, ...), tandis que 31 métiers y font leur apparition (analyste de crédit, moniteur d’auto-école, nettoyeur industriel, ...). Près d’un tiers de ces 31 nouveaux métiers appartiennent au secteur de l’Horeca, particulièrement touché par la crise sanitaire (commis de cuisine, réceptionniste hôtelier, serveur de bar-brasserie, ...).

Les fonctions critiques sont des métiers pour lesquels les offres d'emploi sont moins facilement satisfaites et pour lesquelles le délai pour recruter est plus long. Les métiers en pénurie de main d'œuvre sont un sous-ensemble des fonctions critiques. Pour les métiers en pénurie, on note également un manque quantitatif de candidats.

On retrouve sous le statut "métier en pénurie" les comptables et les expert.e.s-comptables. Mais pas les fiscalistes…

Les fonctions critiques représentent 40 % des postes recherchés

De janvier à mai, des offres d’emploi regroupant au total 227.000 postes ont été publiées sur le site du Forem. Plus de deux postes sur cinq concernaient des fonctions critiques et des métiers en pénurie. Les secteurs recherchant le plus de main-d’œuvre sont la construction, l’industrie ainsi que le transport et la logistique. Ensemble, ils totalisent plus de 66 % des postes mis en ligne pour des fonctions critiques. Sur la même période, les cinq métiers les plus demandés sont chauffeur de poids lourd, installateur électricien, mécanicien d’entretien industriel, délégué commercial en services auprès des entreprises et maçon.

Des métiers avec une pyramide des âges inversée

Soucieux d’identifier dès à présent les métiers où les tensions pourraient s’accroître dans les années à venir, le Forem s’est intéressé à l’âge des travailleurs dans ces fonctions critiques. Parmi elles, 37 soit un quart de la liste – disposent d’une main-d’œuvre dont plus d’un tiers est âgé de 50 ans et plus. Relevons que 8 des 10 métiers de la liste appartenant au secteur du transport et de la logistique ont une main-d’œuvre vieillissante (chauffeur de poids lourd, d’autocar, responsable d’entrepôt, ...).

La lutte contre les pénuries passe principalement par la formation

Pour les métiers en pénurie, il existe, sous certaines conditions, des dispenses pour suivre des études de plein exercice, de promotion sociale ou une formation en alternance.

Actuellement, 45 % des 192.000 demandeurs d’emploi ne possèdent pas de CESS. La formation est donc une porte d’entrée majeure vers une carrière dans un de ces métiers particulièrement recherchés. Le Forem propose près de 350 formations métier, dont 211 concernent des métiers en pénurie. Il est ainsi possible de se former en Wallonie à plus de 80% des 141 métiers de la liste avec le Forem.

Les formations sur-mesure ont le vent en poupe. Avec près de 50 formations « Coup de poing pénuries », les entreprises optent de plus en plus pour cette solution de formation en alternance et de recrutement. Pour rappel, au minimum 80 % des demandeurs d’emploi ayant réussi la formation sont engagés via un CDI.

> La liste des études à suivre pour accéder à ces métiers en pénurie est produite en annexe.



Des primes pour augmenter l’attractivité de ces métiers

Afin d’encourager les demandeurs d’emploi à se former et commencer une carrière dans un de ces métiers, différents coups de pouce ont été mis en place. L’Incitant + a ainsi été lancé en septembre 2018. Il s’agit d’une prime de 350 € octroyée aux demandeurs d’emploi qui ont réussi une formation menant à une fonction critique et répondant à certains critères (elle doit être donnée à raison de 35h/semaine minimum et pour une durée d’au moins quatre semaines).

Dispense de disponibilité sur le marché de l’emploi

Les demandeurs d’emploi qui suivent une formation auprès du Forem ou de ses partenaires bénéficient d’une dispense sous certaines conditions. Les demandeurs d’emploi peuvent également reprendre des études de plein exercice pour les métiers en pénurie. Celles-ci donnent droit, sous certaines conditions, à une dispense de disponibilité. Ces conditions peuvent être consultées sur le site du Forem, au même titre que la liste des métiers en pénurie.

Bon à savoir : derrière le vocable de « métiers/fonctions critiques », un ensemble de réalités différentes existe. Outre un « degré de difficulté de recrutement » différent par métier pouvant varier d’une réelle pénurie de candidats à un recrutement simplement prolongé ; les difficultés de recrutement sont influencées par le volume de la réserve de main-d’œuvre disponible à un moment donné, par l’étendue et la profondeur de l’éventail des compétences requises par les employeurs et « portées » par les personnes et par les conditions d’exercices du métier. Ces tensions s’exercent dans un contexte économique fluctuant. Les métiers mis en avant dans la liste peuvent s’exercer aussi bien à travers des contrats de travail salariés que des missions d’indépendants.

Listes à consulter en annexe

  • Liste 2020 des métiers/fonctions critiques et en pénurie en Wallonie (hors
    métiers de l’enseignement)
  • Liste wallonne des études et formations. qui préparent à une profession pour laquelle il existe une pénurie significative de main d'oeuvre.

Source : leforem.be, juin 2022

Pour info - Autres Régions

> Métiers en pénurie, fonctions critiques

> Etudes débouchant sur une profession en pénurie

GRH, Emploi, formationF.F.F.Quels sont les diplômes qui offrent les meilleures perspectives d’emploi ?

Mots clés