Transitions écologique et numérique - financement de la recherche et de l’innovation

La Commission a adopté une modification du programme de travail 2023-24 d'Horizon Europe, le programme de recherche et d'innovation de l'UE. L'amendement mobilise des fonds précédemment non alloués au titre d'Horizon Europe afin d'augmenter le budget 2024 de près de 1,4 milliards d'EUR, po​ur atteindre un total de 7,3 milliards d'EUR. Cet amendement prévoit un investissement de près de 650 millions d'euros dans les missions de l'UE visant à contribuer à résoudre certains des défis auxquels l'Europe est confrontée, par exemple en rendant plus de 100 villes neutres pour le climat, un mécanisme du nouveau Bauhaus européen, ainsi que des actions expérimentales ouvrant des possibilités de recherche et d'innovation de l'UE à davantage de nouveaux arrivants, entre autres nouveautés.


Il s’agit d’une étape importante vers une Europe plus juste, plus verte et plus compétitive. Depuis la restauration des cours d’eau, l’amélioration de la préparation des autorités à faire face aux risques liés au climat, la transition vers des sols en bonne santé, l’optimisation des interventions diagnostiques contre le cancer, ou encore bien d’autres actions. Les missions menées dans le cadre d’Horizon Europe constituent un outil important pour résoudre certains de nos plus grands défis.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique

Nous devons attirer davantage de nouveaux arrivants sur les possibilités offertes par Horizon Europe afin de tirer le meilleur parti du potentiel de l’Europe. C’est la raison pour laquelle nous introduisons des actions expérimentales dans cette mise à jour du programme de travail. Parallèlement au déploiement de financements supplémentaires pour les missions de l’UE, le mécanisme du nouveau Bauhaus européen et les autres actions, cela contribuera à maximiser l’impact de nos investissements dans la recherche et l’innovation sur la réussite des transitions écologique et numérique.

Iliana Ivanova, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse.

Contexte

Horizon Europe est le programme de recherche et d'innovation de l'UE pour la période 2021-27. Initialement doté de 95,5 millions d'euros sur sept ans, le Conseil européen a décidé de réduire son budget de 2,1 milliards d'euros dans le cadre de la révision à mi-parcours du budget à long terme de l'UE afin de permettre à l'Union de financer d'autres priorités urgentes telles que l'aide à l'Ukraine. La réduction a été réduite de 100 millions d'EUR à la suite de la réutilisation des dégagements, de sorte que la réduction pour la période 2025-27 s'élèvera à 2 milliards d'EUR.

Le programme de travail 2023-24 d' «Horizon Europe» a été adopté le 6 décembre 2022 et modifié pour la première fois le 31 mars 2023. Il se fonde sur le plan stratégique 2021-2024 d'Horizon Europe, adopté en mars 2021, qui a été élaboré conjointement avec les parties prenantes, le Parlement européen et les États membres.

La modification apportée prolonge l'investissement en faveur des missions de l'UE, qui avait été bloqué du programme de travail initial pour la période 2023-24 afin de permettre la mise en œuvre de la communication intitulée«Les missions de l'UE deux ans après: évaluation des progrès accomplis et voie à suivre», adoptée le 19 juillet 2023.

Quelles sont les principales caractéristiques de cette mise à jour du programme de travail Horizon Europe ?

> Missions de l'UE

L'UE investira 648 millions d'euros en 2 024 dans des activités de recherche et d'innovation qui sous-tendent les missions de l'UE. Les missions de l'UE couvrent cinq domaines et constituent une nouveauté apportée par Horizon Europe pour apporter des solutions concrètes à certains de nos plus grands défis. Elles poursuivent des objectifs ambitieux et produiront des résultats concrets d'ici à 2030. Les nouvelles actions pour 2024 devraient permettre de restaurer au moins 25 000 km de cours d'eau à courant libre, de contrats «Climate City» avec plus de 100 villes, 100 laboratoires vivants et phares menant à la transition vers des sols en bonne santé, des collectivités locales et régionales mieux préparées à faire face aux risques liés au climat, un meilleur diagnostic du cancer et un soutien aux jeunes atteints de cancer.

> Nouveau Bauhaus européen

Le nouveau Bauhaus européenviseà intégrer les avantages du pacte vert pour l'Europe dans la vie quotidienne et les espaces de vie des citoyens. Au cours des trois années qui ont suivi son lancement, le nouveau Bauhaus européen a apporté des solutions à des problèmes concrets. On peut citer à titre d'exemple le projet tova d'Espagne, qui a mis au point une technique d'impression 3D avec terre afin de fournir des solutions architecturales pour des logements durables, abordables et de proximité. Un autre exemple est le projet WATSUPS de Belgique, qui crée un nouvel espace public le long du fleuve Dyle afin d'atténuer le risque de gentrification. Ces solutions sont ancrées dans la recherche et l'innovation qui placent les Européens au cœur de la transformation écologique.

Un nouveau mécanisme du nouveau Bauhaus européen permettra à l'Europe de continuer à tirer le meilleur parti de ce potentiel. Il prévoit un appui budgétaire pluriannuel pour la période 2025-2027 au moyen de deux piliers, à savoir une partie consacrée à la recherche et à l'innovation afin de développer de nouvelles idées et un volet «déploiement» pour développer de telles solutions. Le programme de travail 2023-24 d'Horizon Europe modifié alloue 20 millions d'EUR à la préparation du terrain pour la mise en œuvre du mécanisme du nouveau Bauhaus européen.

> Actions expérimentales visant à attirer de nouveaux arrivants

Cet amendement comprend un ensemble de nouvelles actions expérimentales visant à renforcer l'ouverture du programme, à soutenir les objectifs des missions de l'UE et à favoriser la carrière des jeunes chercheurs. Ils testeront de nouvelles approches en vue de la préparation d'Horizon Europe au cours des trois dernières années ainsi que du futur programme qui lui succédera.

Les actions comprennent quatre thèmes ouverts donnant aux chercheurs davantage de liberté pour axer leurs travaux sur un sujet qu'ils choisissent, avec un budget total de 76 millions d'euros dans les pôles «Santé», «Climat, énergie et mobilité» et «Alimentation, bioéconomie, ressources naturelles, agriculture et environnement». Une action expérimentale de 15 millions d'euros en faveur des missions de l'UE permettra de faire des institutions de la connaissance, telles que des universités ou des organismes de recherche, des points focaux des activités locales de recherche et d'innovation transdisciplinaires de portée européenne. En outre, l'appel du nouveau Bauhaus européen intitulé «Transformer les quartiers, les rendre magnifiques, durables et inclusifs» vise également à attirer de nouveaux arrivants dans le programme afin d'en maximiser l'impact. Enfin, 20 millions d'euros soutiendront les écosystèmes de talents pour des carrières attrayantes dans la recherche à un stade précoce.

> Le patrimoine culturel

L'amendement consacre également 48 millions d'euros au nuage collaboratif européen pour le patrimoine culturel. Ce nouvel espace collaboratif numérique aidera les institutions de gestion du patrimoine culturel et les chercheurs ainsi que les industries culturelles et créatives à tirer parti des avantages de la transition numérique. Il complétera l'espace européen commun des données pour le patrimoine culturel (l'espace des données) financé au titre du programme pour une Europe numérique.

> Préparation aux pandémies

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence les défis auxquels sont confrontés les systèmes de soins de santé européens pour détecter, prévenir, combattre et gérer les épidémies de maladies infectieuses. Pour aider l'Europe à faire face à d'éventuelles pandémies futures, le programme de travail modifié prévoit un investissement de 50 millions d'euros en faveur d'un partenariat européen de préparation aux pandémies.

> Ouvrir la voie pour 2025

Des appels à propositions pour 2 025 sont également inclus dans l'amendement visant à assurer la continuité de certaines actions récurrentes, telles que les actions Marie Skłodowska-Curie (AMSC) et «Formation d'équipes pour l'excellence» et les «bourses EER (Espace européen de la recherche)» dans le volet «Élargir la participation et propager l'excellence» et «Réformer et renforcer le système européen de R &I». La Commission prévoit de déployer l'ensemble des actions pour 2 025 dans un programme de travail spécifique en 2025.


Pour en savoir plus

Documents de référence | Portail des appels d'offres de financement de l'UE

Horizon Europe

Plan stratégique Horizon Europe

Portail «Financement des appels d'offres»

Cette page a été traduite par traduction automatique. Revenir à la langue d’origine. La Commission européenne n’assume aucune responsabilité pour la qualité et l’exactitude de cette traduction automatique

Mots clés

Articles recommandés

Faillites en hausse de 10% : existe-t-il des solutions ?

Dommages environnementaux : harmonisation de la législation !