Peur des élections américaines ? Achetez de l’or !

Les États-Unis traversent une période périlleuse. Donald Trump et ses alliés préparent le terrain pour contester une potentielle défaite en novembre, alimentant ainsi les doutes sur la légitimité de l'élection. Les sondages montrent que le candidat républicain mène dans les États clés.

Dans de récentes interviews, M. Trump a refusé de s'engager à accepter les résultats des élections. Lors de ses rassemblements, il dépeint les démocrates comme des tricheurs, critique le vote par correspondance comme corrompu et encourage ses partisans à voter massivement pour rendre l'élection "trop importante pour être truquée". Lors d'un récent rassemblement à M. Trump a affirmé que la seule compétence de M. Biden était de tricher lors des élections et a traité les démocrates de fascistes, tout en promettant de ne pas laisser "truquer l'élection présidentielle de 2024".

Il soutient également un nouveau projet de loi républicain visant à empêcher les étrangers de voter, en liant faussement les allégations de fraude électorale à l'immigration clandestine, bien que le vote des non-citoyens soit déjà illégal et extrêmement rare.

Les tactiques de M. Trump rappellent celles utilisées lors de l'élection de 2020, où ses allégations de fraude ont mené ses partisans à l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021, dans le but d'annuler sa défaite.

Ses détracteurs craignent qu'il ne prépare le terrain pour une nouvelle période post-électorale turbulente, en persuadant ses partisans que le système est de nouveau truqué contre lui. M. Trump n'a pas exclu la possibilité de violences post-électorales.

Début du mois, deux colistiers potentiels, le sénateur Tim Scott de Caroline du Sud et le gouverneur Doug Burgum du Dakota du Nord, ont refusé lors d'interviews télévisées de s'engager à accepter les résultats en novembre. Un autre, le sénateur J.D. Vance de l'Ohio, a déclaré sur CNN qu'il respecterait les résultats si l'élection était "libre et équitable", tout en suggérant que les républicains devraient être prêts à résoudre les “problèmes éventuels”.

Petit mot pour les financiers : tout trouble civil américain pourrait entraîner une dévalorisation du dollar, dont le rôle dans l'économie mondiale est prépondérant. Dans un contexte de guerre des monnaies, l'or reste le seul refuge sûr.

Mots clés

Articles recommandés

Cinq priorités de réforme pour la nouvelle législature

Vous êtes élu ce 9 juin 2024? Quel est votre droit d'absence au travail?

Découvrez les principales idées économiques de la campagne… qui sont fausses!