Le nombre de congés de naissance reste stable, mais les congés liés aux responsabilités familiales ont le vent en poupe

A l’approche de la Fête des Pères, Partena Professional constate une faible augmentation du nombre de congé de naissance. Le nombre d’heures d’absence pour raison de congé de naissance a en effet augmenté de 1,2% entre 2021 et 2022. Les travailleurs parents tendent à opter de plus en plus pour des congés dédiés à leurs proches.


Un congé rarement utilisé par les pères

Le congé de naissance est un congé spécial octroyé à un travailleur devenant père. Il a une durée légale de 20 jours, que le travailleur doit planifier dans les 4 mois à dater du jour de la naissance de l’enfant. Si le travailleur et père de l’enfant ne prend pas ce congé, il peut être attribué sous certaines conditions au compagnon ou à la compagne de la mère, appelé(e) co-parent. Ce sont surtout des hommes qui tirent parti de ce type de congé (99.3% des heures).


Un droit légitime

Le travailleur qui souhaite bénéficier d’un congé de naissance doit préalablement avertir son employeur, de préférence par écrit. « L’employeur ne peut pas refuser qu’un travailleur prenne un congé de naissance. C’est un droit, que le travailleur soit occupé à temps plein ou à temps partiel, et quelle que soit son ancienneté. Si certaines dates d’absence prévues par le travailleur posent un problème au niveau de l’organisation du travail, l’employeur peut bien entendu le signaler au travailleur pour qu’ils trouvent tous deux un arrangement » explique Catherine Mairy, Legal Expert chez Partena Professional. En aucun cas un employeur ne peut licencier un travailleur parce qu’il prend un congé de naissance.

Financièrement parlant, les trois premiers jours d’un congé de naissance sont rémunérés par l’employeur. Les 17 jours suivants sont, eux, couverts par une allocation, qui est versée au travailleur par sa mutuelle.


D’autres congés rencontrent du succès auprès des travailleurs qui deviennent parents

Partena Professional constate également une augmentation plus importante, cette fois concernant les congés parentaux. Le nombre d’heures d’absence liées à ce type de congé a effectivement augmenté de 14% chez les femmes et 15% chez les hommes en 2022. « La prise croissante de ce type de congés par les travailleurs témoigne vraisemblablement d'un changement de mentalité et d'une reconnaissance croissante de l'équilibre travail-vie personnelle. Les travailleurs se sentent moins stigmatisés et davantage soutenus par des politiques d'entreprise favorables. Ces congés renforcent la fidélisation des employés et leur engagement envers l'organisation. » conclut Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional.

Mots clés

Articles recommandés

Bonus salariaux : leur nombre et leur montant moyen octroyés en 2023 battent des records

Absentéisme : jamais autant de travailleurs n'ont été aussi fréquemment absents du travail pour cause de maladie (16%)

Origine préférentielle : mise à jour de la note d'information Ue-Vietnam