​Quel est l’impact du changement climatique sur la productivité en Belgique ? Et qu’en est-il de l’incidence des politiques mises en place pour y faire face ?

Une chose est sûre : un changement brutal vers une économie plus respectueuse du climat pourrait entraîner des coûts de productivité durables, ce qui souligne l'importance d'une transition bien planifiée.

Des réglementations climatiques plus strictes nuisent initialement à la productivité, en particulier à celle des entreprises fortement émettrices, mais, à long terme, elles stimulent l’innovation et la croissance de la productivité. Le succès de l’innovation dans le domaine des technologies vertes dépend de la nature des entreprises et des cadres réglementaires. S’ils sont moins perturbateurs, les outils fondés sur le marché peuvent ne pas encourager l’innovation, contrairement aux subventions à la R&D. Le passage à une économie neutre en carbone requiert une planification minutieuse pour éviter les coûts de productivité durables.

L'incidence du changement climatique sur les pays et régions de l'Union européenne (UE) variera notablement en fonction de facteurs tels que la température moyenne, la composition des secteurs, les niveaux de développement et les efforts d'adaptation. Un changement brutal vers une économie plus respectueuse du climat pourrait entraîner des coûts de productivité durables, ce qui souligne l'importance d'une transition bien planifiée. Les conséquences pour les entreprises dépendront de leur taille, de leur accès au financement et de leurs capacités d'innovation. Si les politiques de transition peuvent encourager l'innovation verte sans provoquer d'effets d'éviction, en revanche, un durcissement des réglementations climatiques est susceptible d’entraver la croissance de la productivité des entreprises polluantes. Il faudra donc du temps avant de pouvoir constater les bénéfices de l'innovation. Le dosage des politiques à adopter joue un rôle crucial pour que la réussite soit au bout du chemin. Les outils fondés sur le marché entraînent moins de distorsions que ceux qui ne le sont pas, bien qu'ils ne soient pas forcément de nature à stimuler l'innovation. Les subventions à la recherche et au développement (R&D) dans les disciplines écologiques sont particulièrement avantageuses pour promouvoir l'innovation. Les politiques de transition requerront un remaniement important des ressources entre secteurs et au sein de ceux-ci, ce qui pourrait avoir des effets néfastes à court terme. Les disparités de productivité sont considérables entre les plus gros et les moins gros émetteurs dans divers secteurs, en fonction des spécificités de l'industrie. Une part importante des entreprises et des emplois pourrait être menacée au cours de cette transition, ce qui amène à prévoir à une baisse des nouveaux entrants dans les secteurs touchés.





Dans cet article, les auteurs présentent les résultats du groupe d'experts sur le climat et la productivité opérant au sein du système européen de banques centrales . Ce groupe rassemble des représentants de la Banque centrale européenne (BCE) et des banques centrales nationales.



Mots clés

Articles recommandés

Dommages environnementaux : harmonisation de la législation !

Plus de 500 indicateurs sur les risques professionnels et les conditions de travail en Belgique

Les clés de l’épure …