Quelques indicateurs socio-démographiques du vieillissement en Wallonie !

La dernière note de l'IDD présente – pour la Wallonie – quelques indicateurs originaux permettant de mieux comprendre ce qu'il est convenu d'appeler le vieillissement socio-démographique ;

Ils portent sur :

> la mesure de l'ampleur du vieillissement d'ici à 2050

> les types de ménage dans lesquelles vivent les personnes avançant en âge.


Quelques données-clé

Pour l'essentiel, l'analyse porte sur les personnes de 65 ans et + vivant dans un ménage privé, à l'exclusion donc des personnes vivant en collectivité (MR(S) essentiellement). Voici une présentation synthètique de la population considérée.

Le vieillissement démographique : un tsunami ?

Le vieillissement est parfois perçu et présenté comme, caricaturons le propos, une grande vague qui va submerger nos sociétés de personnes seules et dépendantes qu'il va falloir supporter (dans les deux sens du mot...). La mesure de cette crainte est une question de point de vue et d'indicateur.

On constate que le vieillissement approché par d'autres indicateurs apparaît beaucoup plus modéré que ce que donnent à penser des indicateurs plus classiques, comme le montre le graphique suivant. Celui-ci compare deux indicateurs classiques (les évolutions d'ici à 2050 des 65 ans et plus et des 75 ans et plus) avec un indicateur qui lui tient compte de l'amélioration, jusqu'ici tendancielle, de l'état de santé des personnes qui avancent en âge. Concrètement, cet indicateur prend en compte les personnes dont l'âge est au minimum égal à l'espérance de vie moins 10 ans. Il s'agit donc d'une borne évolutive puisque l'espérance de vie augmente.


​C'est bien connu, les personnes âgées vivent seules...

Il y a de nombreuses raisons pour s'intéresser aux ménages des personnes avançant en âge.

Vivre seul, en couple ou en ménage autre (par exemple un parent âgé avec un enfant), peut avoir des impacts, notamment, sur

  • la nature et l'intensité des services rendus sur le lieu de vie
  • le niveau de vie (être à deux permet d'engranger des économies d'échelle)
  • et donc sur le taux de pauvreté.

A cet égard, la représentation selon laquelle il y a de plus en plus de personnes avançant en âge qui sont seules est bien répandue.

En termes relatifs ce n'est pas le cas pour toutes les catégories d'âges.

C'est ainsi que la proportion de personnes vivant dans un ménage de 2 personnes ou plus augmente depuis 1992 pour les catégories d'âge 75-79 ans, 84-84 ans et 85-89 ans.

Au total, la proportion de personnes seules chez les 65 ans et + bouge peu sur le long terme.

D'après le Bureau fédéral du Plan, ces tendances devraient se prolonger dans les années à venir.


Les ménages des personnes âgées : des différences importantes d'une commune à l'autre

Les proportions de personnes avançant en âge qui vivent dans un ménage de 2 personnes au moins varient très fort d'une commune à l'autre. Le tableau suivant le confirme ; il montre – par catégorie d'âge – la commune où le pourcentage de personnes avançant en âge vivant dans un ménage de 2 personnes au moins est le plus élevé et celle où il est le moins élevé.

Plus dans la note produit en annexe.


.

Mots clés

Articles recommandés

Quel impôt a été multiplié par 25 ces dernières années?

Une démarche win win: subside pour l'entreprise, priorité à l'inscription pour un de ses travailleurs ...

La prime wallonne pour l'installation d'équipements domotiques jusqu'au 31 décembre 2024 : profitez-en !